beauté plastique

beauté plastique

Fashion Royalty : ton univers impitoyable.

Fashion Royalty : ton univers impitoyable.

 

Au delà de la création de poupée, Jason Wu a créé un univers dans lequel s'affronte des créatures de pouvoir.

Chaque année la présentation de la nouvelle collection des Fashion Royalty est très attendue par les adeptes des poupées de Jason .

C'est l'occasion de découvrir les nouveaux looks et tendances des héroïnes mais aussi de voir apparaître de nouveaux personnages.

Tel un sitcom plein de  rebondissements, je vais vous emmener dans l'univers de la mode et plus particulièrement dans le monde concurrentiel et avant-gardiste des cosmétiques parisiens.

Bienvenue dans l'univers de W cosmetics et de son rival impitoyable Missima, ou l'histoire de la chute de « la Fatalé ».

 

 

-W  cosmétics :

 

Cette compagnie à l'image branchée, soignée au service de la beauté et du bien être des femmes, est dirigée par sa jeune et talentueuse fondatrice  Véronique Pérrin, 30 ans, de la famille Pérrin de Monaco.

La jeunesse de cette entreprise a donné à la femme une nouvelle façon d'aborder les produits de beauté et s'est adaptée à ses besoins quotidiens.

Dotée d'un sens de l'éthique et consciente de ses responsabilités commerciales , la vision de Véronique se reflète au travers de la vaste gamme de produits de haute qualité qu'elle propose.

Elle a su s'entourer d'une équipe toute aussi professionnelle et dynamique capable de l'épauler :  Des campagnes publicitaires innovantes avec la jolie Adèle Makéda, mannequin à la plastique couleur ébène irréprochable, font de W cosmétics le leader incontesté depuis plusieurs années. En 2004, Vanessa, sœur de Véronique, sort de son pensionnat en suisse et fait son entrée dans la société et devient mannequin vedette.

W cosmétics a aussi fait appel a la belle actrice indienne Isha pour quelques séances photos. Kyori Sato mannequin asiatique a elle aussi fait quelques photos pour W cosmétics mais nous en reparlerons…

 

 

Missima Cosmétics Corporation :

 

Pendant de nombreuses années, Missima ne fut rien d'autres qu'une compagnie de maquillage bon marché. Ses produits bas de gamme, parfois même douteux, ciblaient une clientèle peu exigeante.

Perry Marino, directeur de la compagnie depuis 20 ans, coiffé d'une réputation de coureur de jupons , se vit démit de ses fonctions par sa propre femme, qui en secret, a acheté de plus en plus de parts de la société jusqu'à ce qu'elle puisse en prendre la tête.

Natalia Fatalé, belle latine de 40 ans au caractère en acier trempé, avide de pouvoir et d'argent, divorce au même moment laissant derrière elle 15 années de mariage.

Après une série de changements majeurs, et une complète refonte de l'image publique de la compagnie, la « Fatalé » parvint à faire de Missima un acteur respecté dans le monde des cosmétiques. Natalia est une grande adepte des fêtes mondaines, aime être vu, et c'est cette surmédiatisation  qui  lui permis d'attirer une toute nouvelle clientèle et hissa la compagnie en pôle position.

Hélas trop de faux pas créé la controverse et Natalia paie ses excès : utilisation de fourrure dans les campagnes et les tests sur les animaux font de Missima une compagnie prête a tout pour faire parler d 'elle. La compagnie devient bientôt la mauvaise graine de l'industrie des cosmétiques malgré le soutien de Kyori Sato fraîchement débauchée de W cosmétics.

Natalia et Kyori s'entendent à merveille et ensemble engagent des jeunes mannequins de 17 ans: Erin et Nadja.

En 2006, les campagnes des deux compagnies sont si proches que W cosmétics accuse Kyori Sato d'avoir espionné les projets et d'en informer Natalia.

(collection Modern Pompadour)

Le règne de Natalia Fatalé ne durera que deux ans. L'absence totale de talent devint encore plus évidente après les résultats financiers désastreux et le tapage médiatique. Le conseil d'administration ( dont Perry Marino est encore représentant)  met un terme à l'ascension de Natalia.

Natalia disparaît en 2007. Aucune poupée la représentant ne fait partie de la collection Cult Couture.

Qui alors deviendra le nouveau et redoutable dirigeant de la gênante entreprise Missima Cosmetics ?

Des rumeurs parlent déjà de la nouvelle femme du sexagénaire Perry Marino. En attendant Kyori assure l'interim.

 

 

 

 

 



30/04/2007
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres